Sublime Orchidée

orchid

Majestueuse, elle est la perfection faite fleur. Découvrez le guide « Les orchidées pour les nulles » pour bichonner cette reine dans les règles de l’art.

Dite la fleur des nobles, l’orchidée fascine. Elle confère une aura de mystère et semble bien complexe. Allan Puresh, secrétaire de l’Orchid Society of Mauritius, cultivateur et passionné d’orchidées démystifie cette croyance et offre de précieux conseils quant à la culture de cette fleur.

Il existe entre 20000 et 30000 espèces d’orchidées, sans compter les hybrides. Les orchidées puisent leurs couleurs dans les tons de l’arc-en-ciel et leurs formes de la nature: un papillon butinant, à un lézard paresseux, un fil d’araignée, etc. Il y a deux catégories d’orchidées et deux manières de les cultiver : l’épiphyte et le terrestre. L’épiphyte est une plante qui pousse en utilisant une autre plante comme support. Il ne s’agit pas d’une plante parasite car elle ne prélève pas de nourriture sur son hôte. Des exemples d’orchidées épiphytes : les cattleyas, les vandas. Le terrestre a ses racines ancrées dans la terre. Exemples d’orchidées terrestres : les cymbidiums, les phalaenopsis, les spathoglottis. La croissance des orchidées est soit sympodiale (produisant des pousses dans plusieurs directions), soit monopodiale (une seule pousse). Si les différentes orchidées ne requièrent pas la même attention, il existe toutefois des facteurs essentiels à la culture de cette royale fleur. Pour de meilleurs soins, à l’achat d’une orchidée, demandez conseil à votre horticulteur.

Les essentiels

1. Le soleil
Une orchidée en bonne santé a des feuilles d’une teinte vert olive. Si votre fleur ne reçoit pas suffisamment de lumière, ses feuilles deviennent vert foncé et si l’orchidée est trop exposée au soleil, ses feuilles jaunissent. L’important est d’équilibrer l’apport de lumière et de soleil. « Pour cultiver les orchidées, il faut faire l’analogie avec les êtres humains. Si on nourrit trop ou pas assez un enfant, il sera malade. Il faut trouver le juste milieu », conseille Allan Puresh.Placez votre orchidée dans un endroit lumineux en évitant le soleil direct. L’orchidée ne doit pas être agressée par les rayons du soleil. Le reflet des rayons sur un mur suffit à un bon apport de lumière.

2. La température
Les différentes espèces d’orchidées nécessitent un degré de température différent pour leur pousse. La température peut être divisée en trois seuils: chaude, moyenne et froide. Par exemple, les phalaenopsis et les cymbidiums qui préfèrent un climat froid, fleurissent sans problème à Curepipe et à Vacoas. À Rose-Hill, où la température est raisonnable, vous faites pousser des vandas. Les autres se plairont en température chaude.

3. La ventilation
Votre orchidée doit être disposée dans un lieu aéré pour éviter la prolifération de champignons et pour maintenir une température ambiante.

4. L’arrosage
Il ne faut surtout pas trop arroser votre orchidée. Elle n’est pas une plante qui demande beaucoup d’eau mais ne peut se passer de l’humidité. Arrosez-la une fois tous les dix jours en hiver et un peu tous les jours en été. Maintenez une humidité entre 40-60 %. Placez du gravier au fond du pot pour garder l’humidité.

5. Les fertilisants
L’orchidée a besoin de trois principaux éléments: l’azote pour optimiser la pousse; le phosphore pour la floraison et le potassium pour renforcer les racines.Veillez à vaporiser faiblement du fertilisant chaque semaine. Votre orchidée a besoin de beaucoup de soins et de ces éléments notamment après la floraison. « Comme une femme qui vient d’accoucher a besoin de repos, l’orchidée qui a fleuri a besoin de retrouver des forces. Les orchidées vous montrent les signes.Notamment, si les feuilles sont trop foncées, c’est que votre orchidée a reçu trop d’azote. Et si elles sont jaunes,vous en déduisez que votre fleur manque d’azote », relate Allan Puresh. Prenez garde aux insectes et aux infections qui peuvent affecter votre orchidée.Vaporisez régulièrement de l’insecticide et du fongicide.

6. Les pots
En plastique, en argile, en bois, en brique… le choix du pot vous revient. Pour l’empotage, préparez un mélange de copeaux de noix de coco, de gravier et de charbon. Coupez les pots en plastique pour aider le drainage de l’eau ou achetez des pots spécialement destinés aux orchidées. La taille du pot se choisit d’après la taille de votre plante. Laissez de la place pour la floraison.

7.Observations
Gardez votre orchidée dans un environnement propre. Elle est très sensible à cela. Ne changez pas de méthode de culture en cours de route. Préservez la même du début jusqu’à la fin de la vie de votre orchidée.

Vu dans Essentielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

FORUM DE LA MAURICIENNE
Réagir sur le forum