L’Argentine est au plus mal

messi

Contrainte à un match nul et vierge par le Pérou, l’Argentine est désormais dans l’obligation de remporter son dernier match en Equateur pour espérer disputer la Coupe du monde en Russie.

L’Argentine a pourtant tout essayé. Dans l’obligation de l’emporter face au Pérou pour prendre une option sur la qualification pour la Coupe du monde 2018, l’Albiceleste affichait d’ailleurs un 3-5-2 résolument offensif au coup d’envoi de la rencontre avec un quatuor Di Maria-Messi-Gomez-Benedetto aux avant-postes. Une composition qui allait donner le ton de la soirée, les Argentins multipliant les occasions tout au long de la rencontre.

Mais c’était sans compter sur la prestation étincelante du portier péruvien, Pedro Gallese, qui a en effet écœuré à lui seul toute l’Argentine, multipliant les parades devant Lionel Messi et consorts. Et quand ce n’est pas le gardien de la Blanquirroja qui brillait, c’est un défenseur qui sauvait les siens en déviant in extremis un ballon de Messi (13e), c’est Angel Di Maria, remplacé à la pause, qui ratait le cadre (23e) ou c’est le poteau qui s’interposait sur une nouvelle tentative de Messi (47e). Finalement contrainte au partage des points malgré une solide prestation, l’Albiceleste est plus que jamais dos au mur et dans l’obligation de remporter son dernier match en Equateur pour prétendre à un billet pour la Russie. Tout autre résultat éliminerait les troupes de Jorge Sampaoli.
Vaincre ou mourir

Par chance, l’Equateur, battu sur le fil 2-1 au Chili sur un but d’Alexis Sanchez, est l’une des rares équipes éliminées de la course à la qualification. Autre motif d’espoir pour l’Argentine, le programme de la dernière journée réserve une confrontation entre le Pérou et la Colombie, deux concurrents directs, ce qui assure l’Albiceleste de terminer au minimum cinquième et donc barragiste en cas de victoire à Quito.

La situation est en effet incroyablement serrée en Amérique du Sud puisque seul l’Uruguay, pourtant auteur d’un triste match nul au Venezuela (0-0) a profité de cette avant-dernière journée pour faire un pas quasi définitif vers la Russie, son avance à la différence de buts lui permettant d’être virtuellement qualifiée. Et si le Chili est troisième avec 26 points grâce à son succès inespéré, son déplacement au Brésil lors de la dernière journée est évidemment problématique.

Le grand bénéficiaire de la nuit semble finalement le Paraguay, certes encore septième au classement mais qui accueille le Venezuela pour son dernier match et peut encore croire à une improbable qualification au vu du programme de cette ultime journée des éliminatoires. Et ce d’autant plus que les Guaranis étaient menés 1-0 à la 88e minute avant qu’Oscar Cardozo n’égalise et qu’Antonio Sanabria n’offre la victoire aux siens dans les arrêts de jeu.

Ref : www.sports.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

FORUM DE LA MAURICIENNE
Réagir sur le forum