Comment détoxifier son foie ?

detox

Autant le désengorger dès à présent afin d’aborder la période délicate des fêtes le plus légèrement possible. Quelques semaines de « rééducation » du foie suffisent pour faire à nouveau fonctionner notre plus bel organe à plein régime.

Éliminer les céréales, laitages et produits transformés
Une étude suédoise de l’université d’Umeå, parue en février 2013 dans le Journal of Internal Medicine, a prouvé qu’une alimentation sans céréales, sans laitages et sans mets transformés industriellement pouvait rapidement soulager le foie de sa surcharge en graisse et en toxines.

Des femmes volontaires en bonne santé ont scrupuleusement suivi cette diète proche du fameux régime paléolithique (surtout des protéines, des fruits et légumes, des noix et des graines, à l’image de nos ancêtres avant le développement de l’agriculture et de l’élevage au néolithique).

Elles pouvaient manger à volonté, chacune selon sa faim, sans restriction de calories. En seulement cinq semaines, toutes se sont délestées de 4 à 5 kilos. Leur tour de taille et leur tour de hanches ont significativement diminué. De même, leur taux sanguin de cholestérol et leur pression artérielle se sont améliorés. Et, surprise : alors que la teneur en graisse de leurs cellules musculaires n’a pas changé, celle de leur foie a chuté prodigieusement, de moitié chez la majorité des participantes.

Ne manger qu’un seul aliment un ou deux soirs par semaine (ou par mois, pour commencer)
Il ne s’agit pas d’un jeûne, mais d’une monodiète qui permet de mieux accompagner les changements de saison. Selon Christian Brun, des pommes cuites (sans sucre ni miel), une soupe de légumes (sans matière grasse) ou une grande assiette de riz semi-complet font parfaitement l’affaire. Une stratégie fort efficace, à condition bien sûr d’éliminer l’alcool, le principal destructeur du foie (hormis le vin rouge, un verre par jour).

Réduisez votre consommation de café et de thé noir (une à deux tasses par jour au maximum), « car la caféine et la théine sont des alcaloïdes poisons pour le foie, au même titre que la nicotine du tabac », estime le professeur de naturopathie.

Utiliser des plantes médicinales
Certaines plantes médicinales peuvent en outre apporter une aide précieuse. Mais attention, pas n’importe lesquelles : un traitement phytothérapeutique mal adapté s’avère contreproductif en fatiguant inutilement un foie déjà défaillant. S’il est tonique, encore capable d’effectuer un travail supplémentaire, vous pouvez lui donner un coup de pouce avec des plantes drainantes : fumeterre, artichaut et radis noir sous forme d’extraits secs pour stimuler la production de bile et son évacuation par la vésicule biliaire (60 mg de chaque, matin et soir pendant une quinzaine de jours).

Mais, si le foie est à bout de souffle, mieux vaut prendre des plantes régénératrices pour le détoxifier en profondeur et rebooster ses cellules endommagées : Desmodium adscensens, chardon marie et Chrysanthellum americanum en extraits fluides.

Recette de la pharmacienne Danièle Festy : dans un flacon, versez 50 ml de chaque plante puis diluez une cuillerée à café de ce mélange dans un verre d’eau matin, midi et soir durant vingt jours. Un cocktail idéal, aussi, pour faciliter la récupération après un repas plantureux ou une soirée trop arrosée.

Pratiquer une activité physique
Pour une efficacité optimale, accompagnez cette cure détox d’un peu d’exercice physique, car « la sédentarité est une ennemie du foie », assure Gilbert Burdin. Le mieux est de pratiquer une activité d’endurance pendant plus de quarante minutes.

« Au cours des vingt premières minutes de sport, c’est le sucre présent dans le sang qui brûle, explique-t-il. Pendant les vingt suivantes, le sucre stocké dans le foie (sous forme de glycogène) sert de carburant. Et ce n’est qu’au-delà de quarante minutes d’exercice que le foie commence à déstocker de la graisse. » Une raison supplémentaire de se remettre au sport cet hiver.

Adopter l’automassage
Drainer son foie en exerçant de simples pressions à des endroits stratégiques… Eh oui, c’est possible !

Allongez-vous sur le sol, maintenez votre jambe droite pliée contre votre torse puis inspirez amplement et bloquez votre respiration en serrant davantage la cuisse contre votre ventre. En maintenant cette position quelques secondes, votre diaphragme reste en position basse. Il fait gonfler le ventre et appuie sur votre foie, tout comme votre jambe. Celui-ci dégorge alors, un peu comme une éponge que l’on presse entre ses doigts. Expirez pour relâcher la pression et permettre au foie de se remplir à nouveau de sang frais. Renouvelez ce mouvement cinquante fois de suite, plusieurs fois par jour.

Ref: www.topsante.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

FORUM DE LA MAURICIENNE